Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice
Le Ministre

Ousseni TAMBOURA

Le Ministre

Titulaire d’un Doctorat en droit privé sur le développement financier des pays de l’UEMOA et diplômé des Facultés de Droit et de Sciences Politiques de l’Université de Ouagadougou, de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, du Centre Africain d’Etudes Supérieures de Gestion de Dakar et du Campus Numérique de l’Université de Nantes, Dr Ousséni…

Les communiqués

Communiqué FAPP

actualites

Communiqué liste des radios exclues d'office du bénéfice de la subvention de l'Etat, exercice 2021.

Communiqué FAPP

actualites

Communiqué d'ouverture des dépôts des dossiers de candidature à la subvention de l'Etat à la presse privée au titre de l'année.

L'agenda
Aucune actualité disponible.
Actualités
actualites

Le Ministre de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale, Zéphirin DIABRE a animé un point de presse dans la matinée de ce mardi 1er juin…

actualites

Le Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement(MCRP) est porteur d'un nouveau projet dénommé " Projet de renforcement des…

actualites

Dégougou, chef lieu de la Boucle du Mouhoun a reçu ce jour 27 mai 2021, le Ministre en charge de la Communication, M. Ousseni TAMBOURA et ses…

Conseil des ministres

L'INFORMATION COMME BIEN PUBLIC- 30 ANS DE LA DECLARATION DE WINDHOEK.

En prélude à la commémoration du 30eme anniversaire de la Déclaration de Windhoek, le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest – Sahel, a initié une large consultation les 29, 30 et 31 mars 2021 en ligne.


Aux côtés des autres pays, le Burkina Faso participe à cette rencontre régionale avec une communication portant sur le développement d’une presse libre, indépendante et pluraliste.
Le SG du Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement, M. Rabanhki Abou-Bâkr ZIDA a représenté le ministre en charge de la communication, Ousséni TAMBOURA avec un exposé sur  le renforcement des capacités en matière de médias et de maîtrise de l’information en période de désinformation et de discours de haine.


Les efforts consentis par le Burkina en la matière lui ont valu la 38eme position dans le classement mondial 2020 de Reporters Sans Frontières sur la liberté de la presse.
Sur le plan Africain, ce classement place le Burkina 1er en Afrique francophone et 5ème en Afrique en matière de liberté de la presse.


Cette belle performance ne cache pas les défis à relever afin de toujours enregistrer des acquis dans le secteur de l’information et de la communication et de servir utilement les populations.
Pour ce faire, le ministre de la communication tout en saluant l’initiative, recommande entre autres :
1- A l’ONU, à l’UNESCO et aux OIG : d’user de leur leadership et de leur influence pour l’adoption et la mise en œuvre de la prochaine déclaration Windhoek+30
D’œuvrer à la mobilisation de financements pour la mise en œuvre de la prochaine déclaration Windhoek+30


2-Aux états membres :
- de mettre en œuvre des politiques qui garantissent l’accès des populations à des informations de qualité et en quantité
- de mettre en œuvre ses mécanismes qui luttent contre la propagation de fake news et de discours de haine à travers la mise en place d’un ventre régional de lutte.


3-A la société civile, aux communautés ses médias, les sociétés internet
- de contribuer au renforcement des capacités des citoyens de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel en matière d’éducation aux médias, à l’information et à la communication digitale.
Et c’est là, tout l’enjeu de cette série de consultations générales de l’UNESCO.

Elles ont réuni les experts et expertes, autorités, organisations de la société civile, observateurs et observatrices avertis, professionnel(le)s du secteur des médias à échanger sur les défis et opportunités de la liberté de la presse et à formuler des propositions à la « Déclaration de Windhoek+30 ». La cérémonie officielle aura lieu en mai 2021 en Namibie.

 


LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES
Communication

Description :

spot de conception publicitaire de 60 secondes tranche du matin 10h

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

105000

Conditions d’accès :

Ce procédure n'exige aucune condition

Description :

Il s'agit des pré-imprimés encartés dans le journal

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

100 000

Conditions d’accès :

*Paiement au comptant, par virement, chèque et par bon de commande

Informations complémentaires :

Après l'engagement du paiement, la réception suivi de la programmation de l'annonce

Description :

Ce sont des insertions faites sur le site web, le journal papier et sur la plateforme de la version numérique

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Ce procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

*Paiement au comptant, par virement, chèque et par bon de commande

Informations complémentaires :

Après l'engagement du paiement, la réception suivi de la programmation de l'annonce

Communication audio-visuelle

Description :

Apres Midi magazine 35 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Cette procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition

Description :

Apres Midi magazine 45 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Cette procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition

Description :

Apres Midi magazine 20 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

40.000

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition


LES SERVICES EN LIGNE