Aller au contenu principal

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte Parole du Gouvernement et son équipe vous souhaitent une Bonne fête de l'indépendance

  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

LES GRANDS POINTS DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DU MINISTRE DE LA RÉCONCILIATION NATIONALE ET DE LA COHÉSION SOCIALE

Le Ministre de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale, Zéphirin DIABRE a animé un point de presse dans la matinée de ce mardi 1er juin 2021, dont voici les grandes articulations :


✓ La composition du Conseil National d’Orientation et de Suivi de la réconciliation

Le Conseil National d’Orientation et de Suivi (CNOS) est la traduction de la volonté du gouvernement de faire en sorte que le processus de réconciliation soit vraiment participatif.

Il comprend une centaine de membres dont :

- les anciens chefs d’Etat ;

- les présidents d’institution ;

- les membres du gouvernement ;

- les représentants de partis politiques (majorité et opposition) ;

- les représentants des autorités coutumières ;

- les représentants des autorités religieuses ;

- les représentants des forces de défense et de sécurité ;

- les représentants des différentes catégories de victimes ;

- les représentants des organisations de la société civile, des associations professionnelles, des ONG. »

 

✓ Le comité des experts de la réconciliation nationale

« Le Comité des experts regroupe des personnes ressources choisies en raison de leurs connaissances de la question de Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale et/ ou de leurs expériences y relatives. Ils sont chargés de :

- Superviser le travail des Comités de Pilotage et Technique de rédactions

- Contribuer intellectuellement à la grande qualité des documents qui seront produits par le ministère, notamment la Stratégie Nationale de Réconciliation et du Pacte du vivre-ensemble ;

- Analyser et améliorer les différents documents qui leurs seront soumis par le ministère sur la question de la réconciliation nationale ;

- Participer à la rédaction des différents documents ;

- Proposer toutes idées ou actions jugées pertinentes pour la réussite de la mission du ministère et entrant dans le cadre de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale.

- Le Comité des experts est présidé par le Ministre en Charge de la Réconciliation. Il compte une trentaine de membres et est déjà opérationnel. »

 

✓ Le Comité National chargé de l'élaboration de la Stratégie nationale de Réconciliation

« Ce comité est composé de représentants de structures de l’Etat, des organisations de la société civile, des structures du secteur privé, et des leaders communautaires. Ce comité comprend deux organes : un comité de pilotage et un comité de rédaction.

- C’est dans le souci d’assurer la célérité dans la rédaction, et la bonne qualité technique des différents documents de Stratégie que ces comités ont été mis en place. »

 

Zéphirin DIABRE est aussi revenu sur les différents instruments de pilotage qui vont accompagner le processus de réconciliation nationale :

« Par instruments de pilotage, il faut entendre l’ensemble des instruments qui seront utilisés pour faire la réconciliation. Ils sont au nombre de quatre (04) :

- la Stratégie Nationale de Réconciliation ;

- la Stratégie Nationale de Cohésion Sociale ;

- la Stratégie Nationale de Prévention et de Lutte contre l’Extrémisme Violent ;

- le Pacte du vivre - ensemble.

Il a précisé que ces stratégies seront soumises au Forum National.

 

Au sujet du Forum National de Réconciliation, le Ministre Zéphirin s'est voulu on ne peut plus clair.

« Le Forum national sera l’expression solennelle de la Réconciliation portée par le Président du Faso, autour duquel tous les Burkinabè se seront rassemblés pour s’accepter, se pardonner et se projeter dans un nouvel avenir avec confiance.

En pratique, ce sera le début de la Réconciliation nationale.

- Ce forum permettra de décider de la nature de l’organe qui va conduire la Réconciliation, c’est-à-dire prendre en charge les différents dossiers. »