Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Le ministre de la communication et des relations avec le parlement, Rémis Fulgance Dandjinou a rencontré dans la soirée du vendredi 30 novembre 2018 à Ouagadougou, les journalistes de la presse internationale.

Le ministre porte-parole a rappelé qu'un nouveau mécanisme de fixation des prix est institué et que désormais il pourrait avoir des ajustements à la baisse ou à la hausse tous les trois mois.
« La moyenne des écarts calculés au cours des trois mois suivants le dernier réajustement des prix est répercuté sur le prix en vigueur pour obtenir le nouveau prix sans excéder une variation de 75 FCFA par litre et par produit. Les prix à la pompe connaitront un changement avant le terme des trois mois lorsque la variation de prix par litre d’un produit d’un mois à l’autre excède 50FCFA », a expliqué Remis Dandjinou. Ce mécanisme permet d’avoir une plus grande protection des ménages face aux fluctuations du prix des hydrocarbures en prenant en compte la réalité des prix.

Le ministre de la communication et des relations avec le parlement a par ailleurs soutenu que face cette hausse, le gouvernement a échangé avec les faîtières des transporteurs. Ainsi, sur la question de l'augmentation du coût du transport d’une manière générale, le gouvernement a convenu, après concertation avec les transporteurs, le 19 novembre dernier, qu’il n’y aura pas d’augmentation du coût du transport (passager et marchandises).