Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Le directeur de cabinet du ministre en charge de la Communication et des relations avec le Parlement, Soumaïla Ouédraogo, a représenté le premier responsable du département, Rémis Fulgance Dandjinou, ce vendredi 13 décembre 2019, à la cérémonie de dépôts de gerbes sur les tombes du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons au cimetière municipal de Gounghin, à Ouagadougou.

M. Ouédraogo était aux côtés de Me Bénéwendé Sankara, Bassolma Bazié, secrétaire générale de la Confédération générale des travailleurs du Burkina Faso (CGTB), Chrysogone Zougmoré de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) ainsi que des militants du Collectif des organisations démocratiques de masse et des partis politiques.

Cette cérémonie de dépôt de gerbes entre dans le cadre de la commémoration du 21è anniversaire de leur disparition et s’inscrit dans la lutte pour la vérité et la justice sur ces « crimes ». Dans son message, le président de l’Association des journalistes du Burkina (AJB), Guézouma Sanogo a martelé l’engagement du « peuple du pays réel » à obtenir la lumière sur la mort de l’ex journaliste de l’Indépendant et des crimes de sang perpétrés sur la terre des « Hommes intègres ».

Par ailleurs, hommage a été rendu aux victimes de l’insurrection populaire et Flavien Nébié, ce jeune élève fauché lui aussi dans la lutte pour la vérité et la justice à travers un dépôt de gerbes sur leurs sépultures.

21è anniversaire de la mort de Norbert Zongo : dépôt de gerbes au cimetière de Gounghin