Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Le ministre de la Communication et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a présidé l'ouverture d'un atelier de renforcement de capacités de journalistes, ce vendredi 05 juin 2020 à Bobo-Dioulasso.

Les participants à cette rencontre d'une journée (une vingtaine de journalistes) sont issus de médias de la région de l'Ouest du Burkina Faso. Cet atelier de renforcement des capacités des hommes de médias est le produit de la collaboration du département de la Communication avec les représentations nationale du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le ministre Dandjinou a souligné la nécessité pour les professionnels des médias de délivrer une information saine à la population dans ce contexte de la Covid-19. Dans la même veine, le représentant résident du PNUD, Mathieu Ciowela, a reconnu que « l'information demeure une dimension capitale de la gestion de la crise sanitaire actuelle induite par la pandémie de la Covid-19 ». Le ministre de la Communication a dit espérer qu'au sortir des travaux, les participants aient les bons réflexes nécessaires dans le traitement de l'information liée à la Covid-19.

La formation a été assurée par des experts en communication dont le Pr Serges Théophile Balima et Rodrigue Barry (en visioconférence). L'éthique et la déontologie du journalisme, la communication en temps de risque ou de crise sont, entre autres, les thématiques abordées lors de la formation.

Cet atelier est le deuxième d’une série, le premier s’étant tenu à Ouagadougou, il y a deux semaines de cela.

Traitement de l’information en temps de covid-19 : une vingtaine de journalistes outillés à Bobo-Dioulasso