Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice
Le Ministre

Rémis Fulgance Dandjinou

Le Ministre

Rémis Fulgance Dandjinou

Les communiqués

DECLARATION DU MINISTRE PORTE-PAROLE DU…

actualites

Dans son rapport du 08 juillet 2020, l’ONG Human Rights Watch (HRW) fait des allégations d’atteinte aux droits humains dans la région de Djibo à…

TNT: Attention, l'extinction du signal analogique…

actualites

Accédez dès maintenant à la télévision numérique terrestre (TNT) et profitez de plus de chaines nationales gratuites, d'une meilleure qualité de…

Actualités
actualites

Du lundi 13 juillet 2020 au samedi 18 juillet 2020:

lundi 13 juillet 2020:

- 08 H 00: réunion de cabinet;

- 10 H 00: cloture de la deuxième session…

actualites

Dans son rapport du 08 juillet 2020, l’ONG Human Rights Watch (HRW) fait des allégations d’atteinte aux droits humains dans la région de Djibo à…

actualites

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 08 juillet 2020, en séance ordinaire, de 09 H 15 mn à 12 H 00 mn, sous la présidence de…

Conseil des ministres

BUDGET 2020 : des mesures pour renflouer les caisses de l’état

La conférence de presse du gouvernement du jeudi 9 janvier 2020 a été également l’occasion pour le ministre Lassané Kaboré d'annoncer des actions visant à améliorer la mobilisation des ressources propres et le rendement de l’impôt


Il s’agit, entre autres, de l’augmentation du taux de la taxe sur les tabacs, cigares, cigarettes et cigarillos, les prélèvements à la source sur les importations et les ventes de biens et le rehaussement des seuils d’exonération de l’IUTS sur les indemnités qui passent de 50 000 à 75 000 FCFA pour l’indemnité de logement, de 30 000 à 50 000 FCFA pour l’indemnité de fonction et de 20 000 à 30 000 FCFA pour l’indemnité de transport.

Par ailleurs, M. Kaboré a annoncé le renforcement de l’interconnexion des systèmes informatiques douaniers du Burkina Faso avec ceux de la Cote d’ivoire, du Niger et du Togo, ainsi que son extension avec le Bénin et le Ghana ainsi que le paiement des droits et taxes de douane par un procédé électronique (paiement par les réseaux de la téléphonie mobile, paiement à distance par virement bancaire, paiement par carte bancaire).

On peut également retenir la lutte contre la fraude douanière dans toutes ses formes (contrebande, importation sans déclaration, fausses déclarations et inexécution des engagements souscrits) par le renforcement des compétences des vérificateurs et des agents pour une meilleure évaluation des marchandises. Et l’institution d’un minimum forfaitaire de perception au profit des gérants de station-service et des entreprises exerçant à titre exclusif l’activité de distributeur agréé de recharge téléphonique prépayée.

Voici les grandes masses

On retiendra que Le budget de l’État de l’année en cours s’établit à 2 233,316 milliards de francs CFA en recettes et à 2 518,456 milliards de francs CFA en dépenses.
Les recettes propres se chiffrent à 1 894 milliards de francs CFA contre 1 697 milliards de francs CFA en 2019, soit un accroissement de 197 milliards de francs CFA ou de 11,65%. Elles sont constituées essentiellement de recettes fiscales qui représentent 87,30% du total en 2020. Les recettes propres représentent 84,84% des recettes totales du budget de l’État contre 86,82% en 2019.

Quant aux ressources extérieures, elles se chiffrent en 2020 à 338,536 milliards de francs CFA contre 257,564 milliards de francs CFA en 2019, soit une hausse de 80,972 milliards de francs CFA ou de 31,44%.

Les dépenses du budget de l’État se chiffrent à 2 518, 45 milliards de francs CFA en 2020 contre 2 213,29 milliards de francs CFA pour 2019. Elles sont constituées de dépenses courantes pour un montant de 1 642,29 milliards de francs CFA et de dépenses en capital pour 876,16 milliards de francs CFA correspondant à des parts relatives respectives de 65,21% et 34,79%, contre 71,39% et 28,61% en 2019.

La prédominance des dépenses courantes dans le budget 2020 s’explique essentiellement par l’évolution des dépenses de personnel qui sont passées de 700 milliards de francs CFA en 2018 à 835 milliards de francs CFA en 2019 et à 878 milliards de francs en 2020. Leur part relative par rapport aux dépenses totales est de 34,86% en 2020 contre 37,76% en 2019. Elles absorbent 46,33% des ressources propres du budget de l’État et 53,08% des recettes fiscales contre 53,31% en 2019.

La répartition par secteur

le ministre en charge l’économie, Lassané Kaboré a fait ressortir la répartition budgétaire par secteur:

SECTEUR DE LA SANTÉ: 234,502 milliards de francs CFA contre 211,568 milliards de francs CFA en 2019;

SECTEUR DE L' ÉDUCATION: 461,46 milliards de francs CFA contre 417,51 milliards de francs CFA en 2019.

SECTEUR DE LA DÉFENSE ET DE LA SECURITE: 344,203 milliards de francs CFA contre 323,644 milliards de francs CFA en 2019.

SECTEUR RURAL: 115,760 milliards de francs CFA ont été alloués contre 87,534 milliards de francs CFA en 2019.


LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES
Communication

Description :

spot de conception publicitaire de 60 secondes tranche du matin 10h

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

105000

Conditions d’accès :

Ce procédure n'exige aucune condition

Description :

Il s'agit des pré-imprimés encartés dans le journal

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

100 000

Conditions d’accès :

*Paiement au comptant, par virement, chèque et par bon de commande

Informations complémentaires :

Après l'engagement du paiement, la réception suivi de la programmation de l'annonce

Description :

Ce sont des insertions faites sur le site web, le journal papier et sur la plateforme de la version numérique

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Ce procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

*Paiement au comptant, par virement, chèque et par bon de commande

Informations complémentaires :

Après l'engagement du paiement, la réception suivi de la programmation de l'annonce

Communication audio-visuelle

Description :

Apres Midi magazine 35 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Cette procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition

Description :

Apres Midi magazine 45 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Cette procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition

Description :

Apres Midi magazine 20 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

40.000

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition


LES SERVICES EN LIGNE