Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice
Le Ministre

Rémis Fulgance Dandjinou

Le Ministre

Rémis Fulgance Dandjinou

Les communiqués

Déclaration du gouvernement suite aux propos de…

actualites

Par une déclaration signée du 11 juillet 2020, parue dans les réseaux sociaux et relayée par des organes de presse, l’Intersyndicale des magistrats…

DECLARATION DU MINISTRE PORTE-PAROLE DU…

actualites

Dans son rapport du 08 juillet 2020, l’ONG Human Rights Watch (HRW) fait des allégations d’atteinte aux droits humains dans la région de Djibo à…

Actualités
actualites

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,

le mercredi 14 octobre 2020, en séance ordinaire, de 09 H 10 mn à 12 H 00 mn, sous la présidence…

actualites

Du lundi 12 octobre 2020 au vendredi 18 octobre 2020:

actualites

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,

le mercredi 07 octobre 2020,

en séance ordinaire, de 09 H 15 mn à 13 H 30 mn, sous la…

Conseil des ministres

Échange à bâtons rompus entre Remis Dandjinou et les journalistes de la RTB2 et de Sidwaya bobo

Le ministre de la communication et des relations avec le parlement, Rémis Fulgance Dandjinou a échangé dans l’après-midi du vendredi 17 juillet 2020 à Bobo-Dioulasso avec les agents de la RTB2 et des Editions Sidwaya.


La question du statut dérogatoire des médias publics, les difficultés que rencontres ces médias dans leur travail quotidien, les besoins exprimés par ceux-ci pour les campagnes électorales à venir, la question de la réaffectation au ministère des agents de Sidwaya et de la RTB, ont fait entre autres l’objet des échanges entre le ministre et les agents des deux médias réunis ensemble dans le cadre de cette rencontre.

Evoquant la question des élections à venir, le ministre Rémis Dandjinou a expliqué que la requête de Sidwaya pour une meilleure couverture des échéances électorales qui s’approchent à grand pas a été pris en compte. Ainsi, Sidwaya devrait bénéficier de 200 millions FCFA. Pour la RTB, 1 milliard 200 millions FCFA avait été demandé mais cette requête n’a pu être pris en compte entièrement mais qu’a cela ne tienne, la télévision nationale devrait bénéficier d’au moins 1 milliards FCFA. En sus, le ministre a affirmé qu’il y a quelques semaines, le conseil des ministres a passé un marché pour l’acquisition de véhicules qui devraient permettre à la RTB de travailler dans des conditions acceptables. « Il reste la question délicate de l’équipement du nouveau siège pour lequel il va falloir trouver une réponse dans les semaines voire les mois à venir », a souligné Rémis Dandjinou.

Au niveau des mesures d’affection des agents ramenés au sein du ministère, le ministre a mentionné que son département est dans une approche de satisfaire les besoins de Sidwaya et de la RTB qui doivent exprimer leurs besoins en rapport avec la campagne électorale. « Nous avons travaillé à ramener le maximum d’agents au sein des médias publics », a-t-il ajouté. Mais il a tenu à rappeler au syndicat, que les agents qui ont été réaffectés au ministère sont d’abord des fonctionnaires et « je comprends le besoin de maintenir ces agents dans leur métier mais ils sont aussi et surtout des agents qui dépendent de la fonction publique ».

Concernant les revendications du syndicat à savoir le Synatic, le ministre Remis Dandjinou a précisé que lorsqu’il est arrivé à la tête du ministère, ces revendications ont été prises en compte. « Il n’y avait pas lieu d’aller en grève car nous avions commencer à travailler sur les éléments de revendications », a-t-il précisé. Tout en déplorant cette situation, le ministre dit reconnaitre que le mouvement des acteurs sociaux a eu des avantages car sur la question de la société d’Etat, il y a eu des avancées importantes avec le statut dérogatoire accordé à Sidwaya et à la RTB.

Il a ensuite soutenu qu’il y a un contrat-plan qui est entrain d’être finaliser avec les EPE et le nouveau statut doit être bientôt présenté en conseil des ministres. Il a précisé qu’avec la mise place d’une comptabilité de type privé au sein des EPE (Sidwaya et RTB), les problèmes d’acquisition de matériel, et autres investissements devraient être gérer avec plus de souplesse. « Les deux médias pourront désormais s’auto équiper plus facilement sans une certaine lourdeur. En outre, nous avons obtenu que les salaires soient réajustés à hauteur de 20 % et dans la loi de finance rectificative qui vient d’être voté cela a été acté. Nous avons aussi obtenu un relèvement du code vestimentaire de 20.000FCFA, ce qui n’est pas rien », a précisé le porte-parole du gouvernement.

Mais l’un des désavantages de ce statut ce sera la productivité a noté le ministre. Car à ce niveau, les EPE devront travailler pour être productif, être une source de création de richesses.  A cet effet, les directeurs généraux des Editions Sidwaya et de la RTB ont appelé les travailleurs à se « retrousser les manches » car le basculement vers le statut dérogatoire appelle à plus d’efforts afin de mobiliser des recettes toute chose qui va permettre aux médias publics de fonctionner sans assistanat permanent de l’Etat. « Nous devons travailler afin de ne pas être un contre-exemple », a renchérit le directeur général des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiegna. Le DG RTB a quant à lui, rappelé que si le covid a été la cause de la chute des recettes de la RTB, les différents mouvements sociaux qu’a connu la maison ont fortement impacté les caisses du média ces derniers mois. « Chacun doit retrousser ses manches car les médias privés avancent, on a plus le monopole. Il est donc temps de se mettre au travail pour produire plus de recettes », a déclaré Pascal Thiombiano à l’ensemble des agents présent à la rencontre.

Répondant à une question sur la protection des agents des médias publics dans le cadre du covid, le ministre Rémis Dandjinou a indiqué que les médias publics ont joué et continue de jouer un rôle indéniable dans la lutte conte la pandémie et il est question de voir comment soutenir ces médias qui ont fait un travail remarquable.

Pour les élections à venir, le ministre de la communication a appelé les journalistes des médias publics notamment ceux des Haut-Bassins à rester professionnelles dans un contexte aussi délicat afin d’avoir un média à la hauteur des attentes de populations.


LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES
Communication

Description :

spot de conception publicitaire de 60 secondes tranche du matin 10h

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

105000

Conditions d’accès :

Ce procédure n'exige aucune condition

Description :

Il s'agit des pré-imprimés encartés dans le journal

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

100 000

Conditions d’accès :

*Paiement au comptant, par virement, chèque et par bon de commande

Informations complémentaires :

Après l'engagement du paiement, la réception suivi de la programmation de l'annonce

Description :

Ce sont des insertions faites sur le site web, le journal papier et sur la plateforme de la version numérique

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Ce procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

*Paiement au comptant, par virement, chèque et par bon de commande

Informations complémentaires :

Après l'engagement du paiement, la réception suivi de la programmation de l'annonce

Communication audio-visuelle

Description :

Apres Midi magazine 35 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Cette procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition

Description :

Apres Midi magazine 45 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Cette procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition

Description :

Apres Midi magazine 20 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

40.000

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition


LES SERVICES EN LIGNE