Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice
Le Ministre

Rémis Fulgance Dandjinou

Le Ministre

Rémis Fulgance Dandjinou

Actualités
actualites

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le vendredi 11 octobre 2019, en séance ordinaire, de 10 H 20 mn à 16 H 30 mn, sous la présidence de…

actualites

Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, était dans les locaux de…

actualites

Les UACO 2019, c'est trois sous-thèmes qui sous-tendent le thème central 'COMMUNICATION ET GÉOPOLITIQUE: CONSTRUIRE UNE AUTRE IMAGE DE L'AFRIQUE'et se…

Conseil des ministres

Ouverture de la deuxième session parlementaire ordinaire de l'année 2019 : Un appel à la solidarité envers les déplacés

Le Président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Alassane Bala Sakandé a procédé à l’ouverture de la deuxième session parlementaire ordinaire de l'année 2019, ce mercredi 25 septembre à Ouagadougou, en présence du Premier Ministre, Christophe Dabiré et des membres du gouvernement, dont le ministre en charge des relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou.


Cette session, également appelée « session budgétaire », a principalement pour objet, l’examen et le vote du budget de l’Etat gestion 2020. A l’occasion, les députés sont invités à travailler sur le budget programme.
Toutefois, a précisé le président de l’Assemblée nationale, les délibérations porteront sur bien d’autres sujet tels : le projet de loi de finance rectificative de la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2019 ; le projet de loi de règlement, exercice 2018 et le projet de loi portant régime juridique des Archives au Burkina Faso.

Au cours des 90 jours de travaux, les parlementaires vont jouer leur rôle en votant la loi et à travers les questions qu’ils adresseront aux membres du gouvernement, contrôler l’action gouvernementale.

Le Président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, dans son discours d'ouverture, a appelé les Burkinabè à soutenir les déplacés internes. « De la solidarité, nous devons également en manifester à l’endroit des milliers de déplacés internes qui ont abandonné champs, cheptels et commerces pour se réfugier loin de leurs villages. Alors, j’exhorte les pouvoirs publics, notamment le ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, à développer des initiatives plus hardies et plus volontaristes dans la gestion de cette urgence humanitaire », a-t-il lancé. Et de poursuivre : « cette exhortation s’adresse également à chacun d’entre nous, car ouvrir ses bras à tout concitoyen qui fuit les exactions terroristes, c’est poser un acte de résistance au terrorisme. En aucun cas, sur cette terre d’hospitalité du Burkina Faso, aucun déplacé, où qu’il se trouve, ne doit se sentir étranger, abandonné, délaissé ou oublié».

Monsieur Sakandé a également appelé les Burkinabè à être solidaires des Forces armées nationales en notant : « c’est aussi et surtout avec le soutien de tous, unis comme un seul homme, le cœur vaillant, l’âme audacieuse, que nos FDS réussiront leur mission ».

Le président du parlement burkinabè a annoncé des innovations qui entreront en vigueur, à partir de cette session, à savoir le vote électronique par les députés. Il a aussi souligné que, « dans le cadre du renforcement du suivi et de contrôle des actions de l’exécutif, l’Assemblée nationale a conçu et mettra bientôt en ligne un système d’information géographique relatif aux réalisations du gouvernement ».

L’ouverture de la session a été marquée par la présence du président du Parlement de la CEDEAO, Moustapha Cissé Lo et de celle de la deuxième vice-présidente du parlement du Togo, Maïmounatou Ibrahima. Les deux personnalités ont traduit leur soutien au Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme.


LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES
Communication

Description :

spot de conception publicitaire de 60 secondes tranche du matin 10h

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

105000

Conditions d’accès :

Ce procédure n'exige aucune condition

Description :

Il s'agit des pré-imprimés encartés dans le journal

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

100 000

Conditions d’accès :

*Paiement au comptant, par virement, chèque et par bon de commande

Informations complémentaires :

Après l'engagement du paiement, la réception suivi de la programmation de l'annonce

Description :

Ce sont des insertions faites sur le site web, le journal papier et sur la plateforme de la version numérique

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Ce procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

*Paiement au comptant, par virement, chèque et par bon de commande

Informations complémentaires :

Après l'engagement du paiement, la réception suivi de la programmation de l'annonce

Communication audio-visuelle

Description :

Apres Midi magazine 35 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Cette procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition

Description :

Apres Midi magazine 45 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

Cette procédure n'exige aucun frais

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition

Description :

Apres Midi magazine 20 secondes

Pièce(s) à fournir :

Aucune pièce n'est à fournir pour cette procedure

Coût(s) :

40.000

Conditions d’accès :

Cette procédure n'exige aucune condition


LES SERVICES EN LIGNE